Too old for the new rap : les puristes du rap vont aimer !

Nous avons rencontré Rezo qui vit en Bretagne, en France. Ce musicien (beatmaker) est agé de 41 ans. Sa radio est dédié à tous ceux qui ont une certaine idée du rap, bien loin des évolutions de ces dernières années. Interview.

Pourquoi as-tu créé Too old for the new rap ?

Pour combler un manque personnel premièrement. C’est donc très égoïste ! J’ai en effet animé pendant 20 ans une émission hip hop sur une radio de Bretagne (canalb), 4 heures de direct tous les samedis. L’émission s’est arrêté et j’avais besoin de continuer à transmettre mon amour pour la culture hip hop.

Mais la deuxième raison, c’est parce que je pense que, dans cette culture, une certaine tranche d’âge ne se reconnait plus dans ce qui se fait maintenant. La radio, « Too old for the new rap » autrement dit « trop vieux pour le nouveau rap » n’est pas une sorte de radio nostalgie. Il y a énormément de nouveauté rap mais qui correspondent aux critères du rap que l’on aimait il y a 10 ou 15 ans.

La culture Hip Hop a subi beaucoup de mutations depuis sa naissance à la fin des années 70. A l’heure actuelle, une vibration très « Hip Pop Trap » est en rotation permanente sur tous les médias. Je viens de la culture boombap. Qui est l’essence même de la culture. Alors oui « i’m too old for the new rap » mais il y a encore plein de nouveautés dans le boom bap ! Donc je le mets en avant sur la radio.

Quand as-tu crée cette radio ?

Il y a 2 mois maintenant. J’aurais pu essayer d’y greffer mes connaissances et mon réseau, mais je l’ai faite de manière assez anonyme en me disant que j’aimerais voir si cela prend sans appeler les proches. J’ai ouvert une page Facebook, j’ai aussi fait répertorié la page de la radio sur les site de référencement webradio. Je connaissais Radionomy depuis des années, ayant des goûts pointus. Je me suis vite intéressé aux radios de niche pour trouver des réponses à mes goûts en tant qu’auditeur premièrement

Comment composes-tu la programmation ?

Outre les grand classiques de la culture de l’époque 95/2005 qui ont leur plages horaires régulières, il y a toutes les 2h environ au moins 30 minutes dédiées à la nouveauté. J’essaye de garder une cohérence et un équilibre entre la thématique principale de la radio et l’intégration de news.

Ajoutes-tu souvent de nouveaux titres ? Comment les choisis-tu ?

Oui j’en ajoute quasiment au quotidien. Étant en studio toute la journée, je navigue beaucoup sur les sites spécialisés américains, j’écoute tous les matins les nouveautés.  Lors de la création, j’ai passé énormément de temps sur la création de la grille type, sur le choix des morceaux. Entre les 5000 disques que j’ai chez moi et les nouveautés à placer ! Pendant la première semaine, j’ai été un vrai geek ! Depuis, on va dire que 1 heure par jour je gère les bacs. Ma page est toujours ouverte sur mon ordi, si je tombe sur un superbe morceau, j’en ai pour 3 minutes à le glisser en bac et lui insuffler la rotation souhaitée.

Merci Rezo, bravo pour ton projet original et longue vie à ta radio !