Radio Bistro, convivialité et découvertes musicales

Philippe et Joël sont des Nantais de 54 et 58 ans. Informaticiens de formation, ils déconnectent grâce à la musique (ils jouent de la guitare et de la basse) et à Radio Bistro qui a été lancée en avril dernier. Philippe a répondu à nos questions.

Philippe, pourquoi, avec Joël, avez-vous créé Radio Bistro ? 

Nous avions une belle envie de partager nos passions musicales… J’ai gardé un excellent souvenir des radios libres dans lesquelles j’ai eu 2 expériences d’animateur/programmateur. J’ai toujours pensé qu’avec la technologie, je pourrais, à domicile, retrouver l’équivalent d’un studio de radio. Mon modèle reste un peu le même en programmant des musiciens, des artistes oubliés ou méconnus, et aider des groupes locaux, régionaux qui ont du talent… Joel a tout accéléré en plongeant avec moi sur ce projet et nous voulons aujourd’hui quitter le format des radios commerciales avec plus de morceaux qui font la part belle aux musiciens… des morceaux complets comme l’ont conçus les artistes (plutôt qu’un format de 3 mn), des live avec leur énergie, des cover inattendus, des voix séduisantes et une nouvelle scène francophone (avec le Québec et l’Afrique) oubliée des médias… Et puis je garde en exemple les radios nord américaines qui programme beaucoup de rock des années 70 à aujourd’hui… Ce sont que nous appelons nos pépites… de Radio Bistro. Nous avons lancé la radio en avril dernier après 3 mois de préparation et la construction du site web… Nous souhaitions synchroniser le site, notre vitrine, avec le lancement de la radio. Joël a réussi un site qui m’a emballé immédiatement, tellement abouti pour ce que nous voulions faire passer comme identité.

 Pourquoi ce concept et ce nom Radio Bistro ?

Nous souhaitions créer une radio musicale avec des styles marqués et variés : de la pop de qualité, de la soul d’hier et d’aujourd’hui, du funk qui groove, du reggae indémodable, du rock alternatif et indépendant, et du jazz pour tous, tous les musiciens et tous ceux qui aiment les voix au piano… Sans oublier les artiste francophones du Québec, d’Afrique ou d’Europe qui proposent beaucoup d’originalité… Bref, nous choisissons les morceaux avec une qualité musicale qui donne la part belle aux musiciens.  Il n’est pas rare d’écouter des titres de plus de 8 mn… Et puis nous avons souhaité saupoudrer tout cela avec des titres références, indémodables et qui font toujours plaisir à entendre, des tubes connus de tous !

Le nom de la radio a été choisi par 60 personnes, des amis, de la famille qui ont tous voté pour, en premier lieu nous faire des propositions, puis pour leur préférence. Radio Bistro symbolise un lieu de rencontre convivial avec l’esprit café-concert. Le mot «  Bistro «  est connu du monde entier comme une spécificité française : c’est la French Touch que nous défendons !

Comment composes-tu la programmation ? 

Nous avons créé des plages spécifiques pour le midi et la soirée. Le reste de la journée tourne sur l’ensemble de notre médiathèque. Ce sont les heures de boulot ou de repos ! Le rendez-vous de 12h00 à 13h00 est dédié aux artistes francophones. Puis c’est l’heure du reggae et des musiques africaines de 13h00 à 14h00. Le début de soirée commence avec une heure de  Jazz dès 19h30,  suivi d’une heure de Funk/Soul/RnB jusqu’à 21h30. Le Blues et le Rock finissent la soirée jusqu’à 23h30.

Peux-tu citer quelques titres symbolisent le plus le programme musical de Radio Bistro ?

QUEEN – Under Pleasure écrit avec David Bowie

Isaac HAYES – Theme from SHAFT – la soul et le funk des 70’s

Marcus MILLER – Silver Rain – l’un des meilleur bassiste de jazz fusion pour un reggae avec Eric Clapton !

Ibrahim MAALOUF – Red & Black Light – un Live de 10mn à Nantes où nous vivons

Angelique KIDJO – Voodoo Child – une reprise AfroBeat d’Hendrix

Ajoutes-tu souvent de nouveaux titres ? Comment les choisis-tu ?

Chaque semaine, nous écoutons des artistes, des titres, des albums anciens ou nouveaux… Nous sommes toujours à la recherche de nos « pépites » …  J’en redécouvre sur mes CD qui dormaient dans un tiroir… Là nous sommes sur l’émotion, le plaisir d’écouter un morceau… Plus structurellement, nous respectons un quota que nous nous sommes fixés pour calibrer les bacs musicaux. Cette charte est subjective et elle correspond à ce que nous voulons partager.

Réalises-tu des émissions spéciales ?

Nous y pensons, très fort ! Notamment des émissions pour les artistes « découverte » qui nous envoies leurs titres. C’est déjà le cas aujourd’hui, nous les programmons avec plaisir… Nous mettons en visibilité sur notre site leur pochette et leur vidéo. C’est l’esprit : des rencontres, des découvertes… à développer !

Combien de temps passes-tu à gérer ta radio chaque semaine ? Comment concilies-tu cela avec ta vie quotidienne ?

Nous passons environ 12 heures (à deux) par semaine dont 2 heures pour échanger par mail avec les auditeurs et artistes qui nous sollicitent. Ce temps consacré est important pour nous… On se déconnecte de notre job… et on fait de belles rencontres musicales avec des artistes… C’est sympa !

 Comment as-tu créé ton site ? Via quelle plateforme ? 

Joel est le Grand Administrateur ! Il a trouvé le générateur de site WEEBLY qui nous convient parfaitement pour son efficacité.

Comment évolues la courbe d’audience de Radio Bistro ?

L’évolution est assez aléatoire. Elle augmente nettement dès que nous communiquons via Instagram, notre liste de diffusion mail, mais il est nécessaire de relancer constamment les actions de communication. Nous sommes actuellement entre 250 et 300 heures cumulées par jour. Radio  Bistro est inscrite sur de plusieurs annuaires radio en France et à l’étranger. J’aime bien communiquer avec Instagram pour les musiciens qui s’y abonnent… d’autres rencontres ! J’aimerais mieux communiquer auprès de nos cousins québécois qui pourraient être nos auditeurs. Bientôt !