Les 10 étapes essentielles pour réussir son projet de webradio en 2018

Arrivée en masse au début des années 2010, avec le lancement de Radionomy, les radios digitales sont venues combler les manques de la FM, ont cassé les codes, développé des formats musicaux totalement inédits qui fonctionnent à merveille, développé des niches. Bref, elles ont bousculé l’univers bien établi des radios historiques, renouvelant ainsi l’offre radiophonique et faisant entrer ce média dans une nouvelle ère.  Une très belle réussite.

Aujourd’hui, l’univers de la webradio atteint une forme de maturité. Si tout n’a pas été inventé (et heureusement), beaucoup d’idées ont été exploitées et réussir son projet de webradio en 2018 est bien différent de ce que c’était en 2010.

Les « bonnes pratiques » pour réussir ont changé. Il y a presque 10 ans, référencer sa radio sur Itunes et en faire commencer le nom par la lettre A (pour être en tête de la liste !) suffisait à récolter une belle audience. Aujourd’hui, Itunes n’ajoute plus de nouvelle radio à son répertoire et, de toute façon, ne constitue plus de réel socle d’audience.

L’idée de départ, le concept, l’originalité, associés à un bel effort de promotion sont désormais nécessaires pour construire et réussir son projet de webradio. Comment faire aboutir son projet de webradio en 2018 ? On en parle dans cet article.

1. Le concept

Radionomy assure gratuitement la partie technique (création, diffusion, automation etc…) grâce au RadioManager ! Vous n’avez donc qu’à vous consacrer au contenu de votre radio. Une webradio qui fonctionne c’est avant tout un concept clair, qui parle tout de suite à l’auditeur. Et un concept, contrairement à ce qui était en vigueur il y a quelques années, ce n’est pas seulement un style musical. Par exemple, créer une webradio de jazz aujourd’hui n’est plus forcément suffisant pour sortir du lot. Il faut lui associer une spécificité supplémentaire (radio jazz festival, radio jazz classics, jazz café etc…) qui vont construire son identité. Le concept, c’est parfois précis, parfois artificiel mais cela définit votre radio.

2. Le nom

Le nom de votre radio découlera directement de votre concept. Le nom doit signifier, en un ou deux mots, le concept de votre radio. Doit-il contenir le type de musique que vous diffusez ? (ex : Hard Rock Radio). Ce n’est plus forcément une obligation. Mais il doit au moins le sous-entendre. Ex : Final Countdown Radio (le tube du groupe Europe dans les années 80), pour une radio de hard rock…

3. La marque

Pour que votre radio soit plus qu’une simple flux musical, il faut qu’elle devienne une marque en laquelle vos auditeurs auront confiance. La marque correspond aux valeurs que porte votre radio. Ses valeurs peuvent être nombreuses. En voici quelques exemples : proximité, sérieux, respect de l’auditeur, diversité et renouvellement régulier de la programmation, qualité des animateurs, rigueur de l’information, humour, ton décalé, second degré etc…

4. La programmation musicale

Elle doit être en adéquation avec le concept, le nom et la marque. Votre programmation doit en effet respecter la promesse faite par le nom de votre radio et ce qu’il inspire à l’auditeur. Il faut distinguer deux choses :

Le type de musique que vous diffusez et la façon dont vous la programmez

Le type de musique diffusé est assez évident au regard du concept et du nom de votre radio. En revanche, il y a de nombreuses façons de programmer : playlist très large ou plutôt resserée, fortes rotations de certains titres/artistes pour créer une identité spécifique, renouvellement plus ou moins récurrents de la playlist etc… A vous de construire la programmation qui correspond le mieux à votre concept.

5. Le logo

Il est très important car il donne l’identité graphique de votre webradio. Si, il y a presque 10 ans, il était difficile de créer un logo correct, les nombreux sites de créations de logos en ligne qui existent aujourd’hui facilite considérablement le travail. N’hésitez cependant pas à dépenser quelques dizaines d’euros (certains sites sont payants mais proposent un service). Avoir un beau logo joue beaucoup sur la crédibilité de votre radio.

6. L’habillage d’antenne

Si le logo donne l’identité visuelle, les jingles façonnent l’identité sonore de votre radio. Eux aussi sont donc à préparer avec soin. Que vous décidiez de les créer vous-mêmes (avec Audacity et un peu de temps, c’est possible !) ou de les faire fabriquer par un prestataire comme musicradiocreative.com ou Def Studio, faites en sorte qu’ils soient cohérents (même voix etc…) et d’en avoir une dizaine.

7. Le site web et l’appli

On ne va pas décrire en quelques lignes comment réussir l’appli pour smartphone ou le site de votre radio, mais juste dire que, comme pour le logo, ils doivent respecter votre identité visuelle et dignement représenter votre concept, votre marque. Un bon site peut se faire sur wordpress, une bonne appli sur Nobex.

8. Le référencement

Evidemment, une radio n’est rien sans le référencement de son flux et de son site. Nous reviendrons prochainement sur ce blog sur ces aspects-là, qui sont assez fastidieux mais nécessaires.

9. Les réseaux sociaux, principal outil de promotion

Qu’il s’agisse de Facebook, Twitter, Instagram ou Snapchat, les réseaux sociaux sont aujourd’hui l’outil principal pour assurer votre promotion de lancement, comme la promotion que vous allez poursuivre dans le développement de votre radio. Soyez présent sur tous ces réseaux, invitez un maximum de vos amis à liker la page, le compte de votre radio, postez régulièrement, renvoyez vers votre site ou votre appli, c’est un excellent moyen de gagner des auditeurs.

 10. La « routine » de fonctionnement

Si vous souhaitez que votre radio vive longtemps, faites en sorte qu’elle ne bouscule pas votre rythme de vie mais qu’elle s’y insère parfaitement. Autrement dit, planifiez le temps que vous allez consacrer à votre radio pour que ce soit gérable, au quotidien et à long terme. La gestion du temps et une bonne organisation sont nécessaires à la réussite de votre projet de webradio !