Construire un programme musical fluide et agréable

La construction d’un programme musical, nous en avons déjà parlé régulièrement sur ce blog, est loin d’être une science exacte, et pas toujours une partie de plaisir même si l’on est un vrai passionné de radio et de musique. Car pour retenir votre auditeur avec votre programmation musicale, il faudrait respecter le double principe, un peu contradictoire, qui consiste à ne jamais choquer l’oreille de vos auditeurs et en même temps, à ne jamais les lasser.

Un vrai casse-tête diront certains et pourtant, en respectant trois principes simples, il est tout à fait possible de construire un programme fluide et agréable que vos auditeurs auront plaisir à écouter tout au long de la soirée.

Le premier principe est de respecter au maximum la promesse du nom ou du slogan de votre radio. Si vous annoncez dans le nom de votre radio, que vous diffusez du rock Indie, tenez votre engagement et diffusez uniquement du rock indie. Vos auditeurs se sont connectés à à votre flux pour entendre ce style musical, ne leur donnez pas autre chose !

Le deuxième principe  est d’offrir la playlist la plus large possible, tout en respectant le genre musical annoncé, limitez les trop fortes rotations, cela rappelle trop la programmation « matraquage de tubes » de beaucoup de radios FM. La webradio, c’est la diversité et la nouveauté, jouez cette carte-là à fond. 

Enfin, le troisième principe consiste à jouer sur le temps. Il faut éviter d’enchaîner deux titres au tempo complètement différents.

Voici une petite astuce pour éviter cela : sur le RadioManager, il est possible de classer les titres dans différents bacs en fonction de leur BPM (battement par minute) : il suffit pour cela cliquer sur le critère BPM pour voir les titres classés par ordre croissant ou décroissant selon ce filtre.

Vous pouvez donc créer un bac BPM 50 à 70, un bac BPM 70 à 90, un bac BPM 90 à 110 etc…

Dans la clock, les bacs peuvent donc s’enchainer de façon progressive :

BPM 50 à 70

BPM 70 à 90

BPM 90 à 110

BPM 90 à 110 BPM

70 à 90

BPM 50 à 70 etc…

Cet ordre de diffusion dans la clock permet de choisir son tempo musical, de le faire évoluer au fil de la journée et surtout de ne jamais passer d’un morceau lent à un morceau rapide. Tout est progressif. Le rythme évolue mais jamais d’un seul coup. Ainsi, l’auditeur n’est ni choqué, ni lassé.