Cinemusik : « L’ouïe est le sens le plus immersif du corps »

Florent a 33 ans et vit dans la région toulousaine. Et quand son travail de vendeur une grande enseigne privée lui laisse un peu de temps (il travaille 6 jours sur 7), il développe CineMusik, une radio entièrement consacrée aux musiques de film. Interview.

Pourquoi as-tu créé ta radio ? 

En fait, l’histoire commence au début des années 2000, début de ma passion pour le 7ème art. Après des milliers d’heures de films et séries, je me suis rendu compte que le son et la musique étaient des éléments indispensables dans un film. Regarde un film sans le son, tu verras que l’émotion n’est plus la même. On ne frissonne plus. Maintenant : ferme les yeux et monte le son, tu auras une envie irrépressible de ré-ouvrir les yeux ! Pour moi, l’ouïe est le sens le plus immersif et émotionnel du corps humain. J’ai donc commencé à m’intéresser au « grand frisson sonore » du cinéma. J’ai commencé par créer un blog pour faire partager ma passion. Puis la webradio est arrivée.

Comment as-tu connu Radionomy ?

En 2015, je recherchais un moyen de produire en ligne mes futures radios… Radionomy était le moyen le plus ergonomique et efficace pour faire monter en puissance mon audimat. C’est sans conteste Radionomy qui m’a donné l’envie de créer ma radio CineMusik, qui est née le 28 mars 2015.

Pourquoi ce nom ?

J’ai suivi les conseils du blog Radionomy ! Il me fallait un nom simple, universelle et efficace ! Avec une consonance germanique, en hommage au grand compositeur Hans Zimmer, qui en mon sens est un visionnaire de la « musik moderne classique »

Comment composes-tu la programmation ?

Je voulais une plage horaire de 24 heures sur 365 jours tout autour du globe. Pour mon Day Template, j’ai choisi de diffuser, de 12h à 21h, des bandes originales d’après 2000 et, de 21h à 12h, des bandes originales d’avant 2000

Peux-tu me citer quelques titres qui symbolisent le plus ton programme musical ?

Inception de Hans Zimmer, Jurassic Park de John Williams, Transformers de Steve Jablonsky en passant par les grands westerns d’Ennio Morricone…

Comment fais-tu évoluer ta programmation au fil des mois ?

Je suis en permanence l’oreille tendue à la recherche du nouveau frisson ! Je note en permanence sur un bout de papier ou mon téléphone la nouvelle bande originale que j’ai entendue. Et ensuite une fois collectées toutes ces informations, je présélectionne les morceaux les plus attrayants ou atypiques de l’album pour ne garder que les meilleurs ! Je communique beaucoup avec mes auditeurs car je suis en permanence a l’écoute pour enrichir ma diffusion éclectique et cela fidélise énormément l’audimat. Je passe beaucoup de temps au cinéma pour découvrir les nouvelles pépites ! Je dois passer 8 heures par week end à gérer cette radio.

Comment fonctionnes-tu pour ton site et les réseaux sociaux ?

Pour le site internet de la radio, j’utilise la solution proposée par Radionomy : https://cinemusik.playtheradio.com et j’ai également une page Facebook : www.facebook.com/radiocinemusik