Blues Café Radio vient de souffler sa première bougie

Nous avons rencontré Mike Lecuyer, Cédric Vernet et Francis Rateau, les créateurs de Blues Café Radio il y a tout juste un an, le 7 avril 2018. Une radio de niche qui a trouvé son public et s’appuie sur le sérieux de ces trois vrais spécialistes et sur une discothèque de 15 000 disques !

Bonjour à vous trois, pourquoi avez-vous créé Blues Café Radio ?

Mike : J’avais déjà une webradio dédiée au blues dans les pays francophones et je cherchais à lui donner une nouvelle dynamique. C’est en discutant avec l’équipe du Blues Café Live que j’ai découvert qu’ils avaient envie de se lancer dans la création d’une webradio et on a décidé d’unir nos efforts pour créer Blues Café Radio, une nouvelle radio au spectre musical beaucoup plus large.

Francis : Depuis bientôt 15 ans, nous animons (Cédric et moi) une émission de radio qui s’appelle « Le Blues Café Live ». C’est une émission en public avec des groupes qui jouent en live (une émission en marque blanche diffusée sur de nombreuses radios). Nous avions envie d’aller plus loin, de faire aussi partager nos découvertes et les nombreuses sorties de disques.

Cédric : Oui, c’est pour cette raison qu’on a eu envie de créer une webradio. Blues Café Radio a pu naître rapidement avec l’aide de Mike qui maitrisait déjà les rouages de Radionomy.

Comment avez-vous connu Radionomy ?

Mike : Il nous a suffi de quelques recherches sur le net pour tomber sur Radionomy. Nous avions déjà quelques confrères qui l’utilisait et ça semblait présenter toutes les options clé-en-main.

Auriez-vous créé cette radio si Radionomy n’avait pas existé ?

Mike : Probablement pas, ou alors avec beaucoup plus de difficulté (rires) !

Quand avez-vous créé cette radio ?

Mike : Il y a tout juste un an (7 avril 2018), nous venons de souffler notre première bougie.

Francis, Mike et Cédric, les créateurs de Blues Café Radio

Parlez-moi plus en détails du concept… Pourquoi ce nom ?

Mike : On a longtemps cherché un nom avant de décider de s’appuyer sur la notoriété de l’émission-concert de Cédric et Francis. Et l’idée au départ était justement de diffuser des émissions, dont la leur !

Francis : Oui le concept c’est une radio musicale mais on ne voulait pas se contenter d’être un tunnel à musique. Nous proposons aussi une programmation hebdomadaire avec 4 émissions autour du blues dont deux qui proposent des captations live inédites.

Pourquoi avoir choisi ce créneau musical ?

Mike : Le blues, c’est vraiment notre musique commune, c’est lui qui a permis notre rencontre. On est des passionnés et on se croise souvent sur les festivals, les concerts, ou sur la toile !

Cédric : Oui et le blues est une musique vivante, qui continue d’évoluer. C’est cela qui nous intéresse tous les trois, arriver à dénicher des nouvelles tendances.

Comment composez-vous la programmation ?

Cédric : Nous recevons beaucoup de disques des labels ou des artistes à travers le monde. On pioche déjà dans ces sorties mais on aime aussi aller fouiner sur le net pour trouver quelques pépites.

Francis : Nous sommes allés explorer nos discothèques respectives pour y dénicher quelques titres plus anciens mais néanmoins indispensables. On doit être à 15 000 disques si on réunit nos 3 discothèques, donc c’est un beau gisement (rires).

Mike : Moi, je suis plutôt branché groupes français de blues et groupes anglais des années 60. J’apporte cette sensibilité dans la programmation.

Pouvez-vous me citer deux ou trois titres et/ou artistes qui symbolisent le plus votre programme musical ?

Cédric : La programmation est très éclectique. On va des Black Keys à Seasick Steve en passant par des artistes comme Bjorn Berge, Gary Clark Jr, Eric Bibb, Big Daddy Wilson. Le blues français a une très large place avec des noms comme Fred Chapellier, Awek, Cotton Belly’s, Dirty Deep ou Olivier Gotti.

Ajoutez-vous souvent de nouveaux titres ? Comment les choisissez-vous ?

Cédric : Oui on ajoute plusieurs nouveautés par semaine, c’est notre force par rapport à d’autres radios. On fait toujours une écoute très attentive pour aller chercher des titres puissants. On n’écoute pas la radio comme on écoute sa discothèque, il faut des titres qui captent l’attention du public.

Réalisez-vous des émissions spéciales ? Avez-vous des partenariats avec des événements ?

Francis : Pour l’instant nous avons 4 émissions hebdomadaires : Le Blues Café Live (Cédric et Francis), Blues Covers (Mike), Prun’ de Blues (Francis, Christophe et Rebecca) et Blues Emotions (Sylvie et Hanah).
Cédric : Nous avons fait plusieurs journées spéciales cette année : programmation spéciale pour le décès d’Aretha Franklin, une pour Noël et pour la présentation en avant-première de certains albums comme le nouveau disque de Little Bob.
Mike : Nous avons des partenariats avec certains festivals mais aussi avec Blues Magazine, qui nous offre une publicité à chacune de ses parutions et qui parraine notre rubrique « Classic Blues & Rock ».

Avez-vous des contacts avec vos auditeurs ? Est-ce que vous vous en servez pour faire évoluer votre programmation en fonction de vos attentes ?

Cédric : Oui. Nous avons une page Facebook et un groupe qui s’appelle « Au Comptoir du Blues Café ». Les auditeurs peuvent nous proposer des titres qu’on entre souvent en programmation. On fait également des sondages sur certains titres « borderline » qu’on soumet au vote.

Combien de temps passez-vous à gérer votre radio chaque semaine ? Comment conciliez-vous tu cela avec la vie quotidienne ?

Cédric : Nous sommes trois, donc on se partage bien le boulot. C’était beaucoup de travail les premiers mois.

Mike : Maintenant la radio a trouvé son rythme de croisière. L’essentiel du travail consiste à programmer les émissions chaque semaine, ce dont je m’occupe. Cédric, avec Francis, intégrent les nouveautés. On y bosse tous les jours soit sur RadioManager, soit sur nos pages facebook.

Comment avez-vous créé votre site ? Via quelle plate-forme ?

Cédric : Notre site a été créé avec WIX. Mais aujourd’hui nous misons plutôt sur les réseaux sociaux, Facebook notamment, sur lesquels nous avons une grosse communauté de fans.

Comment évolue la courbe d’audience de votre radio ?

Cédric : Aujourd’hui nous avons environ 1900 auditeurs par mois ce qui représente un volume d’écoute de 140H/jour. L’audience se renforce peu à peu, on sent que nous avons de plus en plus d’auditeurs fidèles.

Mike : Il faut du temps pour implanter la radio, les gens n’ont pas toujours encore le reflexe mais comme on le dit souvent « L’essayer c’est l’adopter ! »

Comment êtes-vous parvenu à faire grandir l’audience de votre radio ?
Cédric : Essentiellement via notre communication sur les réseaux sociaux. On communique sur chaque nouvelle entrée de disque en playlist. Et puis le bouche à oreille fonctionne à plein !

Pour finir, parlez-nous un peu de vous ?

Mike : J’habite maintenant entre Bordeaux et Bergerac. J’ai toujours aimé écouter la radio. J’ai participé à la création de « radios libres ». Puis une webradio spécialisée dans le blues vers 2006-2008, puis enfin sur Radionomy en 2016-2017 « Radio Chaine Du Blues ». Sinon je suis retraité (70 ans, hé oui) et dans d’autres vies j’ai bossé dans des revues pop-rock, j’ai fait le chanteur, j’ai bossé chez Hachette, je coordonne le Tremplin Blues sur Seine, le label Bluesiac et 2 « groupes » sur Facebook (un sur le blues, l’autre sur la presse musicale), etc…
J’ai vécu à Paris (30 ans), puis en banlieue sud (encore 30 ans) et enfin en Nouvelle Aquitaine (pour encore 30 ans ?). C’est sûr que sans internet je n’aurais jamais pu quitter la région parisienne.

Cédric : J’habite à Lyon, j’écoute beaucoup de musique, du blues mais aussi d’autres choses, de la soul, du rock, de la chanson française. Je suis également bassiste dans le groupe Les Chics Types, un groupe rock français en Région lyonnaise, avec qui j’ai enregistré 5 albums et co-écrit un livre pour enfants « Alabama Blues ». On réalise actuellement notre 6e projet, un disque hommage de la scène lyonnaise à Hubert Mounier, le chanteur de l’Affaire Louis Trio. J’ai longtemps travaillé dans un festival de musique « Sur la route de Tullins » avant d’en créer un avec Francis, la « Blues Party » qui a lieu à l’Isle d’Abeau dans l’Isère (prochaine édition le 15 juin).

Francis : J’habite Nantes où je réalise une autre émission, Prun’ de Blues. Je suis dans le blues (au sens large : soul, rock) depuis plus de 35 ans. Plusieurs émissions radio, dont Le Blues Café avec Cédric, journaliste dans tour à tour 3 magazines (Blues & Co, It’s Only Rock’n’Roll et Crossroads), je fais aussi partie du bureau du plus ancien festival de blues en France, le Cahors Blues Festival où je collabore à la programmation et organise un challenge international ; et enfin avec Cédric, nous organisons un festival en Isère, la Blues Party (7ème édition en juin 2019) avec des formations internationales.