Bien connaître ses auditeurs pour mieux les fidéliser

Tous les patrons de médias, il est toujours plus facile de conserver un auditeur/téléspectateur/internaute que d’en recruter un nouveau ! Autrement dit, lorsqu’une radio possède un bon petit socle d’auditeurs, l’idéal est déjà de tout faire pour le conserver. Et pour conserver ses auditeurs, il faut bien les connaître. Quel est leur âge moyen ? Quelles sont leurs envies ? qu’attendent-ils de l’évolution de votre radio ? Toutes ces choses sont bonnes à savoir pour « piloter » votre radio. Mais comment faire ? C’est ce que nous allons voir ici.

1. Recueillir les informations

L’objectif sera tout d’abord de recueillir un maximum. Qui sont vos auditeurs ? Pour mieux les connaître, il existe de nombreux moyens :

Facebook : une mine d’or

Si vous avez réussi à convaincre une certains nombre de profils Facebook à aimer votre page (et si vous admettez que la plupart font potentiellement partie de vos auditeurs), la page Facebook de votre radio va vous être d’une très grande aide pour mieux connaître votre audience. Il vous suffit pour celui de cliquer sur l’onglet « statistiques » en haut de votre page puis, dans la colonne de gauche, sur « Personnes ». Vous allez ainsi pouvoir avoir un max d’infos sur les fans, les abonnés, les personnes atteintes mais aussi les personnes engagéss (celles qui sont actives sur votre page). Age, sexe, ville et pays d’origine. Voilà de précieuses informations. D’où l’intérêt d’avoir une page Facebook très active.

L’inscription au site

Quoi de plus évident que de proposer à vos auditeurs de s’inscrire à votre site (en leur promettant votre newsletter par exemple) ? C’est assez facile sur la plupart des CMS. Les futurs inscrits auront ainsi un formulaire d’inscriptions à remplir et renseigneront ainsi les informations que vous leur aurez demandées (pourquoi pas leur catégorie socio professionnel ? Ce que nous vous offre pas Facebook…). Partez du principe que ceux qui feront la démarche de s’inscrire à votre site apprécient vraiment votre radio. Leur profil est donc à étudier plus sérieusement que les fans ou abonnés Facebook.

Les échanges physiques

Pour bien connaître ses auditeurs, pourquoi ne pas les rencontrer physiquement ? Pour les fidéliser, c’est le meilleur des moyens. Soyez inventifs, créez un événement Facebook dans un lieu adapté et organisez la soirée des auditeurs. Grâce à Facebook, vous verrez vite s’il y a du répondant ou pas. Ce sont les plus fidèles qui viendront.

L’onglet statistiques du RadioManager

Par quels moyens vous écoutent vos auditeurs ? Quels players ? Quels sites ? Quels sont les pays qui rassemblent le plus d’audience ? Quelles sont les heures les jours de forte écoute ? Autant d’informations faciles à recueillir dans l’onglet stats du RadioManager

2. Dégager une tendance

Tous les éléments recueillis vont ainsi vous permettre de définir des tendances et de connaître votre auditoire avec un peu plus de précision. Votre radio intéresse-t-elle plutôt les hommes ? Les femmes ? De quel âge ? De quel pays ? En fonction de votre observations statistiques mais aussi et surtout de votre ressenti (lors des échanges sur les réseaux sociaux ou les rencontres réelles), vous allez presque définir le profil de l’auditeur moyen de votre radio.

A ce stade-là, on peut noter une différence fondamentale entre la radio FM/AM classique et la webradio.  Si les radios FM/AM traditionnelles créent leur programme dans le but de toucher une certaine cible (publicitaire), le process est inverse en webradio. Le producteur de webradio imagine et diffuse son programme et étudie, a posteriori, la cible atteinte pour mieux la travailler. Plus confortable quand même non ?  

3. Adapter son programme en fonction du profil établi

Une fois votre profil d’auditeur moyen élaboré. A vous de tout faire pour lui parler encore mieux, à vous de répondre encore mieux à ses attentes. Vous vous rendez compte que la plupart de vos auditeurs sont en France ? Augmentez la programmation musicale francophone et multipliez les jingles en français. Vous vous rendez-compte, au contraire, que votre audience se répartit équitablement entre trois ou quatre grands pays européens ? Jouer la carte de l’international, plutôt anglophone, et limiter les speaks, quelle qu’en soit la langue. Vos auditeurs sont majoritairement des femmes ? Ajoutez une touche de douceur et de féminité dans votre programme en modifiant légèrement la programmation et les artistes diffusés. Etre à l’écoute de ses auditeurs est plus que jamais indispensable. Mieux vous connaîtrez votre cible, mieux vos saurez faire grandir le nombre de vos auditeurs. C’est du travail, mais c’est passionnant !